Défaite crève-cœur face à Minnesota United

402

Suite à une défaite de 2 à 1 face à Atlanta United samedi dernier, l’Impact tentait de renouer avec la victoire en accueillant la visite du Minnesota United. Les hommes d’Adrien Health connaissent beaucoup de succès récemment, ayant remportés leurs quatre dernières rencontres. De plus, l’offensive des Loons est dévastatrice cette saison avec 30 buts en seulement 17 parties. Cette statistique permet d’ailleurs aux visiteurs de figurer au troisième rang dans la MLS pour les buts marqués. C’est donc dire qu’un défi de taille attendait la défensive montréalaise.

Revivons ce match complètement fou

Le Bleu-Blanc-Noir a souvent concédé un but dans les premières minutes d’un match cette année. Cependant, c’est au tour des Montréalais de faire le coup à leurs adversaires en marquant dès la 26e seconde de jeu. La longue passe de Zakaria Diallo permet à Anthony Jackson-Hamel de tomber en un contre un avec son défenseur. Le Québécois revient alors vers l’intérieur du terrain à l’aide d’un crochet qui mystifie son couvreur. Seul devant le filet, Jackson-Hamel complète la séquence et donne rapidement une avance d’un but à l’Impact.

Cependant, les Loons réussissent à prendre le onze montréalais à contre-courant quelques minutes plus tard. La passe lobée de Kevin Molino vers Mason Toye est tout simplement parfaite et empêche ainsi, la défensive montréalaise de l’intercepter. Placé dans la surface de réparation derrière Zakaria Diallo, l’attaquant accepte le caviar de son coéquipier et déjoue Evan Bush à l’aide d’un tir précis dans le haut du filet.

Ce début de match complètement fou ne s’arrête pas là. Seulement quatre minutes après avoir vu les visiteurs créer l’égalité, les hommes de Rémi Garde répliquent. Le corner de Saphir Taider tombe magiquement dans les pieds de Rudy Camacho qui pousse le ballon derrière Vito Mannone. Le défenseur français marque du même coup, son premier but en carrière en MLS. Après seulement treize minutes de jeu, l’Impact prend les devants 2 à 1 au grand plaisir des partisans.

Le Bleu-Blanc-Noir continue de dominer, mais n’arrive toutefois pas à doubler son avance malgré quelques bonnes occasions de marquer de Saphir Taider. Alors que le onze montréalais se dirige vers la mi-temps, Minnesota United vient ternir cette belle première demie avec un but qui crée l’égalité. Seul en échappée, Ethan Finlay se laisse tomber au sol lorsqu’il entre en contact avec Evan Bush. L’arbite en chef, Allan Kelly, décide alors de décerner un tir de pénalité aux visiteurs, une décision plutôt douteuse à mon avis. Le milieu de terrain américain ne rate pas une telle chance et fait 2 à 2 juste avant de rentrer aux vestiaires.

Dès la reprise du jeu, les hommes d’Adrien Health portent un dur coup aux Montréalais. Dans une séquence presque identique au premier but du Minnesota United, Mason Toye enfile son deuxième but du match. Placé derrière Victor Cabrera, l’attaquant américain accepte, encore une fois, la passe de Kevin Molino avant de déjouer Evan Bush d’un tir bas dans le coin droit du filet. En l’espace de quelques minutes, l’Impact encaisse deux buts et tire maintenant de l’arrière 3 à 2.

Par la suite, les hommes de Rémi Garde exercent énormément de pression pour tenter de revenir dans le match. Omar Browne, Harry Novillo et Bacary Sagna obtiennent tous une chance de créer l’égalité, mais Vito Mannone ne laisse rien passer et conserve l’avance des siens. La meilleure chance de marquer revient assurément à Omar Browne qui se fait voler un but par le gardien italien qui effectue un arrêt spectaculaire. Malgré une très belle performance, le Bleu-Blanc-Noir quitte le stade Saputo les mains bredouilles.

Mon Saputo d’or : Anthony Jackson-Hamel

J’étais assez surpris de voir Anthony Jackson-Hamel dans le XI partant de Rémi Garde samedi, lui qui débutait seulement un cinquième match cette saison. Le bombardier de Limoilou possède un style de jeu bien différent que celui de son coéquipier, Maximiliano Urruti. Beaucoup moins impliqué dans les phases de jeu défensives, Anthony Jackson-Hamel doit produire offensivement pour apporter un plus à l’équipe et c’est d’ailleurs ce qu’il a fait.

Le Québécois a gagné son pari et a su faire la différence dans ce match en étant impliqué dans les deux buts de l’Impact. Que dire de son but? Il possède un instinct de tueur qui manque cruellement à l’attaque du Bleu-Blanc-Noir. Dès la réception du ballon, l’attaquant montréalais se dirige directement vers le but adverse, il feinte son défenseur grâce à un beau crochet et termine l’action avec un tir bien placé, une séquence où Urruti aurait probablement envoyé le ballon dans les gradins… Par la suite, il provoque lui-même le corner qui permet à Rudy Camacho de redonner les devants au onze montréalais. Globalement, j’ai trouvé que Jackson-Hamel était plus impliqué dans la construction offensive, il n’hésitait pas à venir donner un coup de main à ses coéquipiers sur les lignes de touche, lui qui a l’habitude de rester proche des défenseurs centraux adverses. Malheureusement, plus le match avançait, plus Jackson-Hamel semblait s’effacer du jeu. Il a connu une deuxième demie un peu plus difficile, mais ses premières 45 minutes lui valent, à mon avis, le titre de Saputo d’Or.

Prochaine rencontre du Bleu-Blanc-Noir

Les hommes de Rémi Garde auront peu de temps pour se reposer, puisque dès mercredi, ils entameront leur parcours en championnat Canadien. La formule du tournoi ayant été modifiée, l’Impact affrontera le York 9 en quart de final. L’équipe Ontarienne a éprouvé quelques difficultés en Canadian Premier League (CPL) cette saison, amassant un maigre total de onze points en dix parties. La première rencontre de cette série aller-retour sera  disputée au York Lions Stadium, alors que le deuxième match aura lieu au stade Saputo le 24 juillet. Vous ne voulez surtout pas manquer cette compétition qui donne droit à un laisser passer pour la ligue des champions CONCACAF.