Home KAN FOOTBALL CLUB L'Impact retrouve le chemin de la victoire à Orlando

L’Impact retrouve le chemin de la victoire à Orlando

Récolter des points sur les terrains adverses n’est jamais une tâche facile en MLS. Le Bleu-Blanc-Noir a connu extrêmement de difficultés à l’extérieur la saison dernière, enregistrant un maigre total de  trois petites victoires sur la route. C’est pourquoi l’Impact est confronté à un défi de taille en disputant huit de ses neuf premiers matchs à l’étranger.  Les hommes de Rémi Garde doivent donc connaître un meilleur début de saison qu’en 2018, alors que l’équipe avait remporté seulement trois de ses treize premières parties.

Heureusement, plusieurs signes encourageants ont émergé de la victoire à San José. Cependant, la performance amorphe et brouillonne de l’Impact à Houston a laissé les joueurs et les partisans sur leur appétit. L’occasion de renouer avec la victoire est belle, puisque l’Impact affronte le Orlando City SC, la deuxième pire équipe du circuit Garber l’an dernier.

Le XI partant de chaque côté

Pour cette rencontre, Rémi Garde n’apporte aucun changement à sa formation, débutant le match avec le même XI partant qu’à San José et Houston. Cependant, Harry Novillo est de retour au jeu et il représentera une arme offensive de plus pour l’entraîneur. Quant à Orlando, l’entraîneur James O’Connor jongle avec différents dispositifs depuis le début de la campagne. Pour la première fois cette saison, Dom Dwyer obtiendra un départ, lui qui connaît énormément de succès contre l’Impact en carrière. Ce dernier est donc placé au côté de la vedette portugaise, Nani, dans un schéma  à 2 attaquants.

Revivez cette belle victoire de l’Impact

Dès le début de la rencontre, d’un côté comme de l’autre, les défensives sont victimes de revirements, accélérant rapidement le rythme du jeu. Chaque construction offensive semble avoir le potentiel de se matérialiser en occasion de marquer. Finalement, c’est l’Impact qui frappe en premier, à la 14e minute de jeu. Samuel Piette récupère de brillante façon le ballon de Mueller avant d’y aller d’une passe millimétrée pour Taider en profondeur. Ce dernier, à l’aide d’un passement de jambes, se crée de l’espace sur son défenseur pour glisser le ballon à Okwonkwo dans la surface de réparation. Le Nigérien ne rate pas pareille occasion et enfile, du même coup, son premier but dans l’uniforme montréalais.

Suite à l’ouverture du score, Rémi Garde fait comprendre à ses joueurs de rester concentré et de continuer à pousser vers l’avant. La semaine dernière face au Dynamo, peu de temps après que Taider ait ouvert la marque, l’Impact avait encaissé un but qui créait l’égalité. Les conseils de l’entraîneur portent fruits, dès la reprise du jeu, la pression d’Urruti, combiné avec une mésentente dans la défense d’Orlando, offre à Piatti un but facile dans une cage béante. En quelques secondes, l’Impact marque deux fois et retourne au vestiaire avec une avance confortable de deux buts. Toutefois, les Montréalais peuvent se compter chanceux, car n’eut été de l’incapacité de Dwyer à trouver le fond du filet, la marque pourrait être différente.

Au retour de la demie, on retrouve l’équipe affamée qui continue d’apporter le danger offensivement, et non celle qui souhaite uniquement défendre son avance. Dans les cinq premières minutes de jeu, Okwonkwo et Piatti obtiennent, chacun leur tour, une chance en or de mettre le match hors de la portée des Lions, cependant ils sont incapables de déjouer Rowe. Plus le match avance, plus on sent le Orlando City frustré, la tension monte d’un cran entre les deux équipes et une altercation, rassemblant tous les joueurs présents sur le terrain, explose. Fidèle à son habitude, Dwyer en profite pour narguer quiconque qui est prêt à écouter ses bêtises. L’attaquant américain est reconnu à travers la ligue pour « ne pas avoir la langue dans sa poche » et il met son travail à l’œuvre. Malgré tout, l’Impact réplique de la meilleure des façons, entre à la 74e minute en remplacement d’Okwonkwo, Novillo, avec l’aide d’Azira, oblige la défense adverse à créer un revirement. Le nouveau venu intercepte le ballon et remet à Piatti à l’entrée de la surface. L’Argentin met Kljestan dans sa poche arrière, à l’aide d’un crochet dont seul Nacho a le secret, avant de marquer son deuxième but de la rencontre.

Alors que l’Impact s’approche de leur premier blanchissage de la saison, la défensive est victime d’un revirement qui permet (finalement) à Dom Dwyer d’ouvrir le compteur du Orlando City. Avec une avance de deux buts, tout est sous contrôle pour le Bleu-Blanc-Noir qui doit seulement écouler les dernières minutes de la partie. Cependant, lors d’une mêlée impliquant encore l’entièreté des joueurs, Zakaria Diallo en a assez des moqueries de Dwyer et lui passe la main au visage, l’attaquant en demandant pas tant et s’assure de jouer la comédie pour attirer l’œil de l’arbitre. Diallo reçoit donc un carton rouge et est expulsé du match. Suite aux évènements, le défenseur montréalais a pris le temps de s’excuser auprès de l’organisation, des joueurs et des partisans pour cette décision douteuse.

Mes trois étoiles du match chez l’Impact

Troisième étoile du match : Orji Okwonkwo

Orji a été une menace offensive durant les 74 minutes de jeu auquel il a été utilisé. Il possède un style de jeu qu’on a rarement vu chez les attaquants montréalais, rapide et puissant, il a donné du mal à la défensive d’Orlando. Il s’est créé plusieurs occasions de marquer en faisant des appels derrière la défense adverse. Il complète sa soirée de travail avec un but et 7 tirs, dont 4 cadrés (même total que l’Impact lors de ses deux premiers matchs).

Deuxième étoile du match : Ignacio Piatti

Lorsque Nacho est dans son élément, il est sans aucun doute dans le top 5 des joueurs les plus dangereux en MLS. Après une rencontre ordinaire à Houston, Piatti s’est repris de brillante façon samedi. Fidèle à lui-même, il s’est moqué des défenseurs adverses à quelques reprises, réussissant ses 3 dribbles. Il a d’ailleurs créé 2 occasions de marquer pour ses coéquipiers, mais ce qui fait de Nacho un joueur aussi redoutable est son habileté à concrétiser ses chances de marquer. Il l’a encore prouvé en marquant deux fois sur ses 5 tirs dirigés vers le filet.

Première étoile du match : Samuel Piette

Comme toujours, Piette a été aussi que le roc défensivement, empêchant à nombreuses reprises l’attaque d’Orlando de se rendre au dernier rideau défensif. Le Québécois a assurément connu sa meilleure performance de la saison, récupérant 14 ballons et complétant 3 tacles et 3 interceptions. De plus, son implication dans la construction du jeu n’est pas à négliger, Piette a brisé les lignes à plusieurs occasions à l’aide de ses passes vers l’avant. Il termine le match avec 3 passes clés, dont une qui est à l’origine du premier but de l’Impact.

Cedrick Gervais
Chroniqueur au @kanfootballclub, Compte Twitter @ImfcSupporter

Must Read

Une prestation décevante du onze montréalais

L’Impact tentait de remporter une deuxième victoire consécutive pour la première fois cette saison. Pour cette occasion, les Montréalais affrontaient la cinquième...

Un retour à la maison réussi

Après plus d’un mois d’activité, l’Impact disputait finalement son match d’ouverture au stade Saputo. Les partisans étaient heureux d’enfin retrouver leurs favoris...

Bulletin météo d’après match: IMFC-Crew

Pour le premier match de l'Impact au stade Saputo en 2019, le Bleu-blanc noir est allé chercher 3 points très importants au...

Green Cards in MLS – 1642MTL sends strong message to Don Garber

The green card injustice in MLS has taken its toll on Montreal fans.

Mission accomplie

Le Bleu-Blanc-Noir disputait sa dernière rencontre sur la route avant de revenir à Montréal. Les hommes de Rémi Garde souhaitaient confirmer et...