Soirée de premières pour les Montréalais

475

Les hommes de Rémi Garde souhaitaient assurément faire oublier la piètre performance offerte face au NYCFC. Cependant, ce n’est pas une tâche facile qui attendait le onze montréalais puisque l’Impact rendait visite aux Red Bulls de New-York. En saison régulière, le Bleu-Blanc-Noir n’avait toujours pas réussi à gagner un afrontement au Red Bulls Arena, totalisant une fiche de neuf défaites en autant de rencontres. Toutefois, depuis juin 2018, l’Impact n’a jamais subi deux défaites consécutives, enregistrant d’ailleurs un total de sept victoires et deux matchs nuls lors d’une partie suivant un revers.

XI partant de chaque équipe

Plusieurs blessures obligent Rémi Garde à changer de dispositif pour la première fois de la saison. Au lieu de son 4-3-3 habituel, l’entraîneur décide de déployer un schéma à deux attaquants. Anthony Jackson-Hamel et Maximiliano Urruti sont chargés d’animer l’offensive montréalaise. Tandis qu’en milieu de terrain, on retrouve un trio composé de Samuel Piette, Shamit Shome et Omar Browne. Quant à Rudy Camacho, il s’ajoute au quatuor défensif utilisé samedi dernier.

Du côté des Red Bulls, Chris Armas emploie pratiquement le même onze partant utilisé dans la victoire de 3 à 2 face au LA Galaxy samedi dernier. L’attaquant vedette, Bradley Wright-Phillips, est toujours incommodé par une blessure à l’aine, c’est donc le nouveau venu, Tom Barlow, qui vient en relève à Brian White au poste d’attaquant.

Revivons cette belle victoire

Contrairement à samedi dernier, les hommes de Rémi Garde débutent la rencontre avec beaucoup d’intensité. Le désir d’aller chercher les trois points disponibles est bien présent chez les Montréalais. Lors des 20 premières minutes de jeu, les deux équipes se partagent une occasion d’ouvrir la marque. Dans un premier temps, suite à un coup franc, Alex Muyl passe bien près de compter le premier but du match, mais sa tête fuit le cadre d’Evan Bush. Du côté de l’Impact, Omar Browne, encore lui, utilise sa vitesse pour courir entre les défenseurs centraux. Après s’être débarrassé de ses couvreurs, le Panaméen tente de contourner Luis Robles pour compléter dans un filet abandonné, mais malheureusement, son tir rate la cible.

À la 36e minute de jeu, Zakaria Diallo est victime d’une faute sur Daniel Royer à l’entrée de la surface. Les New-Yorkais sont donc crédités d’un coup franc très bien placé. Toujours aussi dangereux dans les phases arrêtées, le Red Bulls en profitent pour punir les visiteurs. Le centre de Marc Rzatkowski est parfaitement placé pour le défenseur Aaron Long qui propulse, à l’aide d’une belle tête, le ballon dans le fond du filet. Ce but ne présage rien de bon pour le onze montréalais, eux qui ont seulement remportés deux parties sur les terrains adverses en MLS après avoir concédé le premier but.

Deux minutes plus tard, les hommes de Chris Armas réussissent à ébranler la défensive montréalaise avec une belle séquence de passes qui permet à Kamar Lawrence de surgir dans la surface de réparation. Le défenseur gaucher remet alors à Alex Muyl qui dévie le ballon vers son nouveau coéquipier, Tom Barlow. L’attaquant américain pense bien déjouer Evan Bush, mais ce dernier revient juste à temps pour effectuer un arrêt incroyable. Il permet donc à l’Impact de quitter vers les vestiaires avec un retard d’un seul but.

Malgré le recul d’un but, le Bleu-Blanc-Noir demeure l’équipe la plus entreprenante et celle qui dicte le ton du match. Au retour de la mi-temps, Les hommes de Rémi Garde poursuivent sur cette lancée. À la 64e minute de jeu, l’Impact est crédité d’un corner. Le nouveau venu, Omar Browne, combine avec Maximiliano Urruti qui centre le ballon dans la surface de réparation. Zakaria Diallo réussi alors à se détacher de son couvreur pour ensuite effleurer le ballon de la tête, sa déviation est parfaite et ne laisse absolument aucune chance à Luis Robles qui doit s’avouer vaincu. Le défenseur français inscrit du même coup son premier but dans l’uniforme montréalais.

Le Bleu-Blanc-Noir ne s’arrête pas là puisque quinze minutes plus tard, Shamit Shome cause un revirement lorsqu’il soutire le ballon à Connor Lade. Il remet par la suite en profondeur vers Anthony Jackson-Hamel qui se dirige tout droit vers le filet new-yorkais. Aaron Long, seul marqueur du côté du Red Bulls, commet alors une erreur impardonnable en projetant le Québécois au sol. L’Impact est donc crédité d’un tir de pénalité pour la première fois en 2019. En l’absence de Nacho Piatti, c’est Maximiliano Urruti qui est désigné pour tirer, et l’Argentin ne rate pas pareille occasion. Tout comme Zakaria Diallo, il marque finalement son premier but avec l’Impact de Montréal. Un but très important, car il permet au onze montréalais d’ajouter trois points au classement.

Prochaine rencontre du Bleu-Blanc-Noir

De nombreuses circonstances étaient défavorables, mais fidèles à leurs habitudes, les hommes de Rémi Garde ont su rebondir de la meilleure façon possible. Malgré plusieurs absents et un nouveau dispositif, les joueurs montréalais ont rapidement su s’adapter au schéma tactique. De plus, on a vu une équipe beaucoup plus impliquée et inspirée que la semaine dernière. L’Impact a su démontrer sa force de caractère en récoltant sa première victoire au Red Bulls Arena, et en égalant déjà son nombre de victoires obtenues sur les terrains adverses en 2018.

Le onze montréalais bénéficiera de très peu de repos puisque le Bleu-Blanc-Noir affrontera la nouvelle équipe d’expansion, le FC Cincinnati, dès samedi après-midi. Cincinnati connait un début de saison atroce avec seulement deux victoires en onze parties. De plus, l’entraîneur Alan Koch n’a pas survécu à cette mauvaise séquence, il fut le premier entraîneur de la saison à être congédier en MLS. C’est maintenant Yoann Damet, un entraîneur issu de l’académie de l’Impact, qui dirige l’équipe de l’Ohio. Face à une équipe qui vient tout juste de changer d’entraîneur et qui peine à accumuler les points, l’Impact aura une belle occasion de revenir au stade Saputo avec une récolte de six points. C’est donc un affrontement à ne pas manquer, samedi dès 13h, sur les ondes de TVA Sports.