Un match sans saveur

711

L’Impact tentait de remporter une troisième victoire d’affilée et du même coup, demeurer invaincu à domicile cette saison. Pour s’y faire, le Bleu-Blanc-Noir recevait la visite de New-York City FC. C’est une mission difficile qui attendait les hommes de Rémi Garde puisque le onze montréalais n’avait toujours pas connu la victoire en quatre rencontres face au NYCFC au stade Saputo.

XI partant de chaque équipe

Étant donné que l’Impact débute une séquence de trois matchs en seulement huit jours, Rémi Garde effectue quelques changements à son effectif. Bacary Sagna et Clément Bayiha, incommodés par une blessure, doivent donc céder leurs places à Zachary Brault-Guillard et Harry Novillo. De plus, au détriment de Maximiliano Urruti, Anthony Jackson-Hamel obtient son deuxième départ de la saison.

Du côté de New-York City FC, à l’exception de James Sands remplacé par Sebastien Ibeagha en défense centrale, Dominic Torrent emploie le même onze partant utilisé face au Orlando City la semaine dernière. À noter ; Alexandru Mitrita, le nouveau joueur désigné arrivé durant la saison morte, est importuné par une blessure à la cheville, l’empêchant ainsi de participer à cette rencontre.

Déroulement de la rencontre

Dès le début du match, le 3-4-3 utilisé par Dominic Torrent cause plusieurs ennuis à la défensive montréalaise. Les hommes de Rémi Garde sont incapables de contrer les New-Yorkais lorsque ces derniers orchestrent une attaque. Suite à une très belle occasion ratée à la troisième minute de jeu, le NYCFC frappe à nouveau. Le milieu gauche, Ben Sweat, profite d’une passe dans le dos de Zachary Brault-Guillard pour s’incruster dans la surface de réparation et diriger un tir vers le filet d’Evan Bush. Le gardien américain effectue le premier arrêt du bout des doigts, mais le retour tombe directement dans les pieds de Maximiliano Moralez qui concrétise cette chance dans un filet désert.

Individuellement, les joueurs du Bleu-Blanc-Noir ne semblent pas au rendez-vous ; des premiers contrôles laborieux, des appels de balles inexistants et une volonté d’attaquer qui demeure très timide. Collectivement, ce n’est guère mieux, malgré que l’Impact dispose d’un joueur de plus dans l’axe, le milieu de terrain montréalais se fait dominer par le tandem composé de Alexander Ring et Ebenezer Ofori. De plus, lorsque l’Impact décide de se porter vers l’avant, il n’existe pratiquement aucune connexion entre le trio offensif et les milieux de terrain.

Avec dix minutes à faire à la première mi-temps, les hommes de Rémi Garde alertent finalement la défense adverse. Dans un premier temps, c’est Saphir Taider qui bénéficie d’un beau centre de Zachary Brault-Guillard. Posté entre deux défenseurs, l’Algérien tente une tête plongée, mais il est incapable de rediriger correctement le ballon vers le filet de Sean Johnson. Quelques minutes plus tard, c’est au tour d’Orji Okwonkwo de passer bien près de créer l’égalité. Lors d’un corner, l’ailier montréalais réussi à gagner son duel sauf que son tir file tout droit par-dessus la barre transversale.

Au retour des vestiaires, le NYCFC débute la deuxième mi-temps de la même façon qu’en première demie. Dès la 49e minute de jeu, Anton Tinnerholm réussi à percer et faire son chemin à travers la défense montréalaise. Une fois rendu dans la surface de réparation, Orji Okwonkwo essaie de lui soutirer le ballon afin de dégager son territoire. Malheureusement pour les Montréalais, Ismael Shradi-Tajouri intercepte son dégagement. L’ailier droit propulse alors un missile au poteau opposé, ne laissant absolument aucune chance à Evan Bush.

Ce but complique énormément la tâche du Bleu-Blanc-Noir qui n’a toujours pas enregistré de tir cadré dans cette rencontre. Malgré une avance confortable de deux buts, c’est les hommes de Dominic Torrent qui obtiennent la meilleure occasion de marquer. Suite à une belle séquence de passes, Jesus Médina porte le score à 3-0 dans une cage béante. Cependant, son but est finalement refusé en raison d’une position de hors-jeu. Du côté de l’Impact, à l’exception de quelques étincelles offensives d’Omar Browne, les joueurs n’arrivent pas à créer quoi que ce soit à l’attaque. Les hommes de Rémi Garde doivent donc s’avouer vaincus pour la première fois de la saison au stade Saputo.

Prochaine rencontre de l’Impact

Le onze montréalais a offert une performance très décevante face au New-York City FC samedi. Malgré l’avantage du terrain, le Bleu-Blanc-Noir a été incapable de contrôler le rythme du jeu durant cette partie. Bien au contraire, en plus d’obtenir les meilleures occasions de marquer, c’est les hommes de Dominic Torrent qui ont su dominer les locaux . Encore une fois, l’attaque de l’Impact a éprouvé plusieurs problèmes en ne réussissant même pas à cadrer un seul tir durant toute la rencontre. Cette piètre prestation met fin à une séquence de huit matchs sans défaite au stade Saputo.

Les hommes de Rémi Garde auront rapidement la chance de faire oublier cette contre-performance, puisqu’ils affronteront le Red Bulls dès mercredi soir. Les gagnants du Supporters Shields en 2018 connaissent un début de saison difficile avec une maigre récolte de onze points en neuf rencontres. Toutefois, le Red Bulls n’est pas une équipe à sous-estimer, eux qui viennent tout juste de battre la deuxième meilleure équipe de la MLS, le LA Galaxy, par la marque de 3-2. C’est donc trois points très importants qui seront disputés dans ce duel qui se déroulera mercredi soir à 20h, un match à ne pas manquer!