Home KAN FOOTBALL CLUB L'offensive du Bleu-Blanc-Noir déloque finalement

L’offensive du Bleu-Blanc-Noir déloque finalement

L’Impact souhaitait venger sa prestation très peu convaincante de samedi dernier. Pour s’y faire, les hommes de Rémi Garde affrontaient le Revolution au Gillette Stadium. Un stade où le onze montréalais a connu plusieurs difficultés dans le passé, perdant notamment ses quatre derniers duels à Foxborough. De plus, de nombreuses complications ont forcé l’équipe à voyager mercredi après-midi au lieu de mardi soir. Les joueurs ont finalement atterri à Boston quelques heures avant le début de la partie seulement. Les Montréalais étaient donc confrontés à un défi de taille face au Revolution.

XI partant de chaque équipe

Du côté de l’Impact, Rémi Garde apporte certains changements à son alignement partant. Plusieurs jeunes joueurs tels que Zachary Brault-Guillard, Shamit Shome et Clément Bayiha obtiennent la chance de démontrer leur savoir-faire. Quant à Victor Cabrera, l’Argentin effectue un retour dans le XI partant aux côtés de Zakaria Diallo. Restés à Montréal pour soigner des blessures mineures, Saphir Taider et Harry Novillo n’ont pas fait le voyage en Nouvelle-Angleterre.

Du côté du Revolution, Brad Friedel emploie les mêmes onze joueurs qui ont battu les Red Bulls de New-York samedi passé. Un seul petit changement à noter ; Juan Agudelo débute le match aux cotés de Teal Bunbury comme attaquants de pointe alors que Diego Fagundez retrouve Carles Gil, Luis Caicedo et Scott Caldwell en milieu de terrain.

Revivons cette belle victoire

L’Impact débute la rencontre avec beaucoup d’énergie et d’ambition. On sent la volonté des Montréalais d’aller chercher une victoire, eux qui n’hésitent pas à se lancer vers l’avant. Dès la 10e minute de jeu, le Bleu-Blanc-Noir obtient une occasion en or d’ouvrir la marque. Suite à une belle percée, Maximiliano Urruti remet à Zachary Brault-Guillard qui tente sa chance de loin. Son tir est arrêté par Cody Cropper qui n’arrive toutefois pas à maîtriser le ballon. Micheal Azira, laissé complètement seul, saisit le retour du défenseur, mais il est également frustré par le gardien américain qui effectue deux gros arrêts.

Quelques minutes plus tard, Orji Okwonkwo alerte la défensive adverse à deux reprises. Le Nigérian, utilisé pour la première fois dans le couloir gauche, en profite pour revenir vers l’intérieur et décocher des tirs. Lors de sa première tentative, Okwonkwo enroule son ballon vers le deuxième poteau. Cependant, son tir vient directement frapper la barre transversale, l’empêchant ainsi de compter le premier but du match.

L’Impact dicte le ton du match durant la majorité de cette première demie, privant d’ailleurs le Révolution d’obtenir un tir au but. À la 42e minute de jeu, les hommes de Rémi Garde obtiennent un coup franc bien placé à l’entrée de la surface. Maximiliano Urruti pense enfin marquer son premier but dans l’uniforme du Bleu-Blanc-Noir, mais Cody Cropper réalise, encore une fois, un arrêt de toute beauté pour préserver l’égalité dans ce match. 

Au retour des vestiaires, la troupe de Brad Friedel connaît ses meilleurs moments du match. Les joueurs du Revolution bourdonnent autour du filet d’Evan Bush à maintes reprises. Cependant, l’excellente organisation défensive des Montréalais empêche les locaux d’obtenir un tir cadré. Vers la 70e minute du match, le Bleu-Blanc-Noir retrouve l’intensité qui lui avait permis de connaître du succès en première demie. Suite à un centre de Zachary Brault-Guillard, Orji Okwonkwo marque, à l’aide d’une belle tête, le premier but de la rencontre. Malheureusement pour l’Impact, le but est refusé en raison d’un hors-jeu.

Ce n’est que partie remise pour les hommes de Rémi Garde, eux qui bénéficient d’un autre coup franc quelques minutes plus tard. Cette fois-ci, c’est Daniel Lovitz qui tente sa chance vers le gardien américain. Incapable d’attraper le ballon, Cody Cropper commet une erreur impardonnable, permettant ainsi à Shamit Shome de marquer dans un filet complètement abandonné. Le milieu de terrain compte son premier but dans l’uniforme montréalais, et donne du même coup, une avance de 1 à 0 aux visiteurs.

L’Impact ne s’arrête pas là, Anthony Jackson-Hamel, amené en renfort à la 71e minute, fait sentir sa présence. Suite à une belle course de Daniel Lovitz pour éliminer son couvreur, le défenseur gaucher centre le ballon dans la surface de réparation. Placé entre deux défenseurs de la Nouvelle-Angleterre, l’attaquant montréalais propulse la passe de son coéquipier dans le fond du filet. Anthony Jackson-Hamel marque donc son premier but de la campagne, et double ainsi l’avance du Bleu-Blanc-Noir. Ce but est aussi le 1000ème but de l’histoire de l’Impact de Montréal!

Alors que l’Impact se dirige confortablement vers une victoire de 2 à 0, Anthony Jackson-Hamel en rajoute. Durant les arrêts de jeu, le bombardier de Limoilou profite d’un revirement causé par Clément Bayiha pour récupérer le ballon. Le Québécois file tout droit vers le défenseur, utilisant ce dernier pour décocher un tir voilé qui déjoue le gardien du Revolution. Ce deuxième but d’Anthony Jackson-Hamel ferme les livres et procure donc une victoire de 3-0 au Bleu-Blanc-Noir.

Prochaine rencontre des Montréalais

L’Impact a su rebondir de brillante façon après une performance insatisfaisante à Philadelphie. Malgré des circonstances défavorables, les hommes de Rémi Garde sont arrivés au Gillette Stadium avec le couteau entre les dents. Réalisant un quatrième blanchissage en cinq matchs, la défensive a su dissipé les doutes de ceux qui questionnaient son efficacité. Du côté de l’attaque, c’était la première fois qu’on assistait à un Impact aussi animé offensivement cette saison. Le onze montréalais a obtenu plusieurs bonnes chances de marquer, en plus de concrétiser à trois reprises.

En vue de son prochain match, l’Impact retrouvera le stade Saputo pour y affronter le Fire de Chicago. Durant la saison morte, Veljko Paunović a fait quelques acquisitions offensives telles que Nicolas Gaitan et CJ Sapong. Ces joueurs sont venus se greffer au groupe de vétérans déjà présent, soit Bastian Schweinsteiger, Dax McCarty et Aleksandar Katai. Cependant, malgré ces nouvelles additions, les résultats positifs tardent à arriver pour le Fire qui compte uniquement deux victoires en huit rencontres. C’est donc trois points très prenables pour l’Impact lors de ce duel qui se déroulera dimanche prochain à 12h30, un affrontement à ne pas manquer!

Cedrick Gervais
Chroniqueur au @kanfootballclub, Compte Twitter @ImfcSupporter

Must Read

Malgré les nouveaux ‘grilled cheese’s, nous sommes restés sur notre appétit

L’Impact tentait de renouer avec la victoire en accueillant la visite du Révolution de la Nouvelle-Angleterre. Suite à une performance peu convaincante...

L’engouement de Montréal pour Ronaldinho

Le comité organisateur du Match des Légendes du soccer – Montréal 2019 annonce que près de 6000 billets ont trouvé preneurs pour le convoité...

Une rencontre en deux temps

Suite à une victoire face au Red Bulls mercredi, les hommes de Rémi Garde avaient la chance de retrouver le stade Saputo...

Soirée de premières pour les Montréalais

Les hommes de Rémi Garde souhaitaient assurément faire oublier la piètre performance offerte face au NYCFC. Cependant, ce n’est pas une tâche...

Le réveil d’un géant : Mode d’emploi pour l’Impact

Une collaboration spéciale de Mehdi Saher L’Ajax d’Amsterdam a cruellement vécu la fin de son épopée européenne....