Binks, le nouveau général Ciman?

0
341
Crédit: Getty Images

À peine arrivé, Luis Binks fait déjà tourner les têtes et est la cible de plusieurs éloges. Ses performances sont ressemblantes à un certain Laurent Ciman, ancienne star du club montréalais.

Le jeune joueur de 18 ans a seulement 2 titularisations à son compteur, mais ce fut suffisant pour mettre tout le monde d’accord sur un point: Binks a un potentiel énorme.

Profil

Le joueur formé à Tottenham est doté des nationalités anglaise et écossaise, d’ailleurs, il doit choisir la nation qu’il représentera en équipe nationale cette année. Mesurant 1m88, le joueur a un gabarit très imposant. Cela ne l’empêche pas de rivaliser avec ses adversaires en terme de vitesse. Étant gaucher, sa position naturelle est dans l’axe gauche de la défense pour pouvoir relancer de son bon pied.

Début prometteur

Lancé dans le grand bain face à Saprissa en Champions League, Luis Binks a rapidement trouvé ses aires dans une défense à 3 axiaux. Bien entouré par Fanni et Corrales, j’avais même des doutes sur la validité de son âge. Tant de confiance et de sérénité dans ses interventions qu’il était difficile de croire que ce match était son premier dans l’élite. Après un premier jeu blanc et une performance vantée par la CONCACAF, il était important pour lui de confirmer en MLS.

Titularisé une deuxième fois en autant de match, il était important qu’il consolide rapidement les étincelles liées à son nom. C’est sans broncher que Luis Binks a tenu une première victoire lors de son deuxième match avec le Bleu-blanc-noir. De plus, l’anglais a montré que malgré son jeune âge, il a la capacité de tenir physiquement face à des attaquants de taille comme Buksa et Bunbury.

À la limite de la sanction

Bien qu’il y ait énormément de positif à ressortir des performances de Luis Binks, il y a également du négatif ou plutôt une facette de son jeu à améliorer. Sur les deux premiers matchs, il a commis de nombreuses fautes. Pas spécialement de graves fautes, mais surtout une répétition de gestes qui auraient pu lui valoir un carton.

Luis Binks lors de son premier match en MLS. Crédit photo: Getty Images.

En plus qu’il n’ait pas peur du contact et qu’il semble aimer narguer l’attaquant adverse, Binks devra faire attention de ne pas accumuler les suspensions cette saison. Situation qui me fait grandement penser à celle de Laurent Ciman lors de son arrivée au club en 2015.

Du Ciman en Binks

Malgré des gabarits différents, les deux joueurs ont des caractéristiques communes l’un à l’autre. L’une des plus flagrantes est le jeu au pied. Ils sont des joueurs pouvant faire des différences à l’aide de leur qualité de relance, mais aussi par leur facilité à éliminer un adversaire par le dribble. En effet, Binks nous a montré une belle justesse technique pour sortir proprement le ballon de l’arrière. Une qualité indéniable pour un défenseur axial. En plus, comme Ciman en 2015, le jeune joueur du Bleu-blanc-noir n’hésite pas d’allonger le jeu à l’aide d’une transversale précise. Quioto et Okwonkwo ne s’en plaindront pas. Bien que Binks à les mêmes qualités balle au pied que le belge Laurent Ciman, ils ont un autre point commun: leur façon de défendre.

Nous avons pu voir que Binks défendait énormément avec ses mains, que ce soit pour se faire de l’espace ou prendre l’avantage sur un adversaire. Cette particularité dans le jeu défensif avait coûté plusieurs cartons à Laurent Ciman lors de sa première année. Il avait été expulsé à plusieurs reprises cette saison là et entretenait une belle histoire avec les arbitres de la ligue. Je m’attends alors de voir Binks être sanctionné à plusieurs reprises pour sa façon de défendre, que ce soit sur des tacles ou des duels au corps à corps, l’ancien de Tottenham n’est plus en Angleterre et devra alors s’ajuster.

Ajustement que je ne souhaite pas voir être maximisé. Ciman avait été de loin le meilleur défenseur de la ligue en 2015 et ce malgré ses nombreux cartons. Le belge avait été même décevant quand il a ajusté sa façon de défendre pour mieux se conformer à l’arbitrage. L’Impact de Montréal a à sa disposition un jeune défenseur axial talentueux qui montre énormément de confiance. J’ai envie de le voir défendre à sa façon. L’obliger à s’ajuster pourrait diminuer son rendement comme le général l’a vécu.

La route de Binks vers la réussite semble toute tracée et sans embûche, néanmoins son manque d’expérience jouera contre lui dans certaines situations. S’il peut enchaîner des  matchs comme les deux derniers, cela sera bénéfique pour l’Impact de Montréal. Le club québécois aura alors trouvé le digne successeur du général Ciman qui a guidé le club vers le succès en 2015 et 2016.