L’AS Blainville en CPL?

0
550
L'AS Blainville (en bleu) face à York9 (en vert). Crédit: Soccer Québec

En entrevue au Premier Podcast, le président de l’AS Blainville, Sylvain Pereira a avoué rêver de voir son équipe en Première Ligue Canadienne.

Depuis l’ouverture en 2019 de la première division canadienne, les fans québécois de soccer ne se gênent pas pour scander haut et fort l’arrivée d’une équipe québécoise dans le circuit. Pour rappel, la PLC a accueilli à sa première saison, 7 équipes. En 2020, la ligue annonçait l’arrivée d’un 8e club localisé dans la capitale. Bien que la ligue soit récente et soit en pleine expansion, plusieurs mouvements ont vu le jour pour promouvoir un marché propice à l’arrivée d’une équipe professionnelle.

Des semi-professionnels chez les grands

Ayant été champion en titre de la PLSQ (la ligue semi-professionnelle du Québec), lors des trois dernières saisons, l’AS Blainville a eu la possibilité d’évoluer au Championnat Canadien. En 2018, le club québécois commençait son parcours en affrontant les Blue Devils d’Oakville de la ligue ontarienne. Après s’être imposé 3-1 au total des buts, le petit poucet de la compétition s’opposait au Fury d’Ottawa, club professionnel de USL. Le parcours du club amateur s’est arrêté à la suite d’une défaite de 2-0 au total des buts dans l’édition 2018 de la coupe.

L’AS Blainville (en blanc) face à York9 (en vert) en 2019. Crédit photo: AS Blainville.

L’AS Blainvile a, en 2019, encore une fois représenté les clubs amateurs québécois au Championnat Canadien. Affrontant York9 FC, c’est au premier tour que le parcours du club de la PLSQ s’arrêta. Un défaite de 1-0 au total des buts obligea Blainville à repousser leurs envies d’exploit d’une saison. Pour l’édition 2020 du Championnat Canadien, l’AS Blainville affrontera le club de PLC, Halifax Wanderers FC. Le gagnant de la double confrontation se verra affronter l’Impact de Montréal en quart de final de la compétition.

Des éléments déjà présents

Le club situé sur la Rive Nord de Montréal a déjà en sa possession un staff avec qui, l’équipe de PLSQ travaille et pourrait continuer de travailler. Selon ses propos, le président du club a une pleine confiance envers son staff technique, mais aussi envers son staff médical. En plus d’un personnel de qualité, l’AS Blainville a la chance d’avoir un gros bassin de joueurs. Plusieurs joueurs comme Diyaeddine Abzi, Mohamed Farsi et Clément Bayiha sont passés par le club et jouent maintenant au niveau professionnel.

Les pieds sur terre

Bien que Monsieur Pereira rêve de voir son club évoluer un jour en PLC, il est conscient des moyens que cela demande et avoue en être très loin. En comparant sa masse salariale à celle d’un club professionnel et sachant tous les frais liés au club, le président du club constate qu’il y a une marche énorme entre là où il se trouve et là où il rêve d’être. Bien évidemment, il parle aussi de la création d’un stade, ce qui est primordial pour un club qui devrait attirer plus de 2000 personnes à chaque match. Tous ces éléments coûtent énormément d’argent et cela avant même d’avoir joué un match de soccer. Avis aux intéressé(e)s, le président du club avoue avoir besoin d’une certaine aide financière pour exaucer son vœu et ne dirait pas non à une collaboration avec un investisseur externe.

Vous pouvez écouter l’entrevue complète de Sylvain Pereira au Premier Podcast animé par Mike Miller. Le lien est ci-dessous.

Listen to “AS Blainville-S02E25 @CPLPodcast (Français)” on Spreaker.