Semaine des Rivalités en MLS : Marketing versus Authenticité

1
59


La MLS célèbre sa semaine des rivalités, un moment clé pour les aficionados de soccer, marquant non seulement des confrontations palpitantes sur le terrain mais également reflétant une tentative quelque peu artificielle de la ligue pour cristalliser ces duels en traditions incontournables.

En effet, la “MLS Rivalry Week” sponsorisée par Continental Tire après Heineken, qui se déroule du 11 au 18 mai, met en lumière une pratique de marketing sportif qui, bien que réussissant à générer de l’excitation, soulève aussi des questions sur l’authenticité de ces rivalités souvent fabriquées plutôt qu’organiquement développées par des décennies de passion et de compétition régionales.

Événements phares et contexte

Le coup d’envoi est donné par le duel entre le Columbus Crew, champion de la MLS Cup, et le FC Cincinnati, détenteur du Supporters’ Shield. Ce match, surnommé “Hell is Real Derby”, est l’un des rares affrontements à avoir une teinte de rivalité authentique en raison de la proximité géographique et des rencontres précédentes chargées d’émotion.

Au-delà de l’Ohio, d’autres matchs tentent de capturer l’essence des confrontations classiques, comme le derby texan opposant Austin FC à Houston Dynamo FC, et le match entre les Portland Timbers et les Seattle Sounders, partie intégrante de la “Cascadia Cup”. Ces rencontres sont censées capturer l’esprit de compétition local, mais souvent, le sentiment de rivalité est amplifié par la ligue dans un but promotionnel plus que par un sentiment réel chez les supporters.

Critique de la “fabrication” des rivalités

La construction de rivalités par la MLS a souvent été critiquée comme une manœuvre superficielle pour augmenter l’engagement des fans et les audiences télévisuelles. Contrairement aux rivalités historiques d’autres sports, où des décennies de compétitions et d’incidents ont tissé des narratives complexes, la MLS a parfois peu de matière historique sur laquelle s’appuyer, ce qui peut rendre certaines “rivalités” moins naturelles ou moins ressenties par les fans.

Impact sur les équipes et les supporters

Malgré les critiques, ces semaines de rivalité peuvent servir de catalyseur pour renforcer l’identité des équipes et accroître la passion des supporters. Des matchs comme Montréal contre Toronto qui dépasse le cadre de la “Rivalry Week” ont ce pouvoir de transformer un match ordinaire en une bataille épique pour la suprématie locale, donnant aux joueurs et aux partisans des moments mémorables.

Réflexion sur la nature des rivalités sportives

En définitive, la “Rivalry Week” de la MLS nous pousse à réfléchir sur ce qui fait une rivalité authentique. Est-ce simplement la répétition de matchs chaque saison ou quelque chose de plus profond, tissé dans le tissu social et culturel des communautés concernées ? Cela soulève une question plus large sur la manière dont les traditions sportives sont initiées et ce que cela signifie pour l’avenir des ligues cherchant à bâtir un héritage et une passion comparables à celles des ligues plus anciennes et établies.

Dans ce contexte, la semaine de rivalités offre à la fois un spectacle sportif attrayant et une occasion de réflexion sur les efforts de marketing dans le sport moderne, soulignant un équilibre délicat entre la création de nouveaux récits sportifs et le respect de la croissance organique des traditions compétitives.

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here